A l’heure de partir – Editorial du Père Cédric

Après neuf années passées au service de la paroisse Sainte Marie du Val de Sèvre, l’évêque de Nantes m’appelle à une autre mission.

A partir du mois de septembre, je deviendrai curé de la paroisse Saint Philibert et Saint Jacques sur Logne, près du lac de Grand-Lieu.

Il me faut donc vous quitter ! J’ai vécu le temps pascal d’une façon bien particulière cette année, sachant déjà qu’il me faudrait remettre entre les mains de Dieu tout ce qui m’a été confié.

Le livre des Actes des Apôtres que nous lisons chaque année durant les cinquante jours après Pâques a été une belle lumière pour moi. J’y ai vu la disponibilité constante des apôtres, des premiers évangélisateurs, prêts à tout laisser pour se livrer à la grâce de Dieu ! C’est cela qui porte du fruit !

Depuis quatre ans, ensemble, nous avons commencé un chemin de conversion pastorale et missionnaire. Nous le savions dès le point de départ : il faut du temps pour qu’une paroisse tout entière puisse comprendre et accueillir les appels nouveaux que Dieu lui adresse. J’ai l’impression que nous avons à peine achevé le temps des semailles !

Je pars donc en posant d’abord un acte d’humilité, en reconnaissant que le chantier est loin d’être achevé. Mais je pose également un acte de foi en Dieu qui donne la croissance !

Durant ces années, nous avons beaucoup prié, travaillé, peiné et espéré ensemble : quelle grâce pour moi d’avoir appris à devenir votre pasteur!

Avec vous, j’ai essayé de mettre en œuvre cette phrase de la première lettre de saint Jean qui m’habite depuis mon ordination : « Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. » (1 Jn 3, 16)

Oui, je rends grâce à Dieu pour le ministère accompli au service de cette paroisse, et je vous suis profondément reconnaissant de m’avoir accueilli et supporté avec mes limites et mes imperfections.

Dieu vous fait aujourd’hui la grâce d’un nouveau pasteur ! Après trois années de ministère dans la région d’Ancenis et de Varades, le Père Nicolas Harel est nommé curé de la paroisse à compter du 1er septembre. Vraiment, c’est une grâce qui vous est faite : soyez prêts à l’écouter, à lui faire confiance, et avec lui, à accueillir les appels que Dieu voudra continuer à vous adresser « afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure » (Jn 15, 16).

Vous aimerez aussi...